Regard sur

La photographie en noir et blanc

Pendant longtemps, la photographie noir et blanc a été un standard et le photo-reportage ainsi que la photographie sociale étaient associés à ce langage. Willy Ronis appelait les photographes qui avaient choisi la photographie sur le vif les « photographes de la réalité ». Un paradoxe, puisque contrairement à la photographie couleur, le noir et blanc est un langage qui ne représente pas la réalité puisque nous ne voyons pas en nuances de gris. C’est cependant un langage empreint d’authenticité au caractère intemporel et poétique qui révèle quelque chose de profond et force est de constater que beaucoup d’images en noir et blanc sont gravées dans nos mémoires et que l’on associe le noir et blanc à des images documentaires, historiques.

L’absence de couleur amène à une lecture plus approfondie de la scène photographiée. La lumière joue un rôle très important, les aspects de la composition sont soulignés, les éléments graphiques retiennent notre attention et les lignes et les formes guident notre regard. La présence de couleurs dominantes peut parfois détourner le regard ainsi que notre émotion et dénaturer le sujet de l’image. En éliminant la couleur, on élimine ce qui est susceptible de détourner l’attention et on met ainsi en exergue le sujet. Le noir et blanc propose une approche sensible du sujet et permet d’aller à l’essentiel.

Le choix du noir et blanc s’impose dès que la couleur n’apporte rien de significatif à l’image et qu’elle n’a aucun rôle à jouer dans celle-ci. Il s’impose également en situation de faible lumière ou l’apparition du bruit (taches de couleurs aléatoires) donne un aspect inesthétique à une image couleur alors qu’il confère un caractère poétique à une image en noir et blanc avec l’aspect granuleux des images argentiques. Il permet également une plus grande liberté dans l’interprétation de la scène photographiée durant l’étape du développement numérique de l’image, le photographe peut s’émanciper des contraintes imposées par un rendu couleur réaliste. C’est un support d’expression unique, source de créativité qui permet d’affirmer un regard.

Même si le choix du noir et blanc est parfois une nécessité, c’est avant tout une question de sensibilité. En ce qui nous concerne, c’est étroitement lié à notre attachement à la photographie humaniste et au caractère poétique de ce langage… Même si la couleur est aujourd’hui plus répandue, le noir et blanc sied à merveille à la photographie de mariage. Il accentue l’émotion et nous plonge dans une ambiance singulière. Une interprétation pleine de poésie pour écrire cette page de votre vie.

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *