Regard sur

La soirée

C&A-290test

La gestion de la lumière en soirée peut s’avérer complexe et les choix du photographe vont être déterminants pour le rendu de l’image. Il faut régulièrement accepter des compromis et changer parfois sa manière de photographier, surtout que les sujets ne sont pas statiques que les lieux imposent souvent des contraintes de lumière et qu’il faut photographier vite. Il est essentiel que les images expriment l’atmosphère et l’ambiance de la soirée. Le photographe peut travailler avec la lumière ambiante pour en tirer avantage ou avoir recours au flash lorsque les conditions l’imposent.

Les choix (exposition, composition, sujet…) participent à traduire l’intensité de la scène, le travail de post-traitement permet ensuite de renforcer l’ambiance. Le choix du noir et blanc ou de la couleur est en fonction de la lumière et des sensibilités des photographes.

La spontanéité et l’émotion reste les sources d’un reportage et la soirée offre bon nombre de moments empreints d’une grande poésie…

 

L’approche des photographes :

« C’est un moment que j’affectionne particulièrement, un moment d’échange qui offre des images vivantes. Mes photographies lors de la soirée sont très marquées par le noir et blanc. J’aime particulièrement la poésie de ce langage pour rendre compte des moments forts mais il m’arrive de mixer avec la couleur lorsqu’elle apporte quelque chose, qu’elle contribue à mon image. C’est la lumière ambiante qui va déterminer mes choix et si je dois utiliser le flash pour équilibrer, je m’efforce toujours d’avoir un rendu naturel… » Thomas

 

« La soirée de mariage permet de réaliser des images graphiques mais c’est aussi une étape délicate du reportage. Sans lumière, pas de photo…Il est donc important de prendre le facteur éclairage en considération. Si je travaille beaucoup en noir et blanc, j’apprécie particulièrement la couleur pour transcrire l’ambiance de la soirée. C’est un langage complémentaire au noir et blanc que je n’hésite pas à utiliser en fonction du potentiel des couleurs. » Keith

 

« Entre l’entrée des mariés et l’ouverture du bal, je travaille toujours en lumière naturelle afin de garder un maximum d’authenticité mais aussi par volonté de discretion. Pour le bal, je pars du principe que c’est le moment de la journée où les gens peuvent se lâcher, où la tension est totalement retombée et où l’ambiance est à son maximum. Le choix du D-Jay par les mariés est donc important, c’est lui qui gère l’animation mais aussi qui gère l’ambiance lumineuse (spots, lasers etc…). Plus l’éclairage ambiant est important et maitrisé, plus les photos auront d’impact et seront festives (d’autant plus que l’ambiance lumineuse joue aussi sur le lâcher prise des invités). Du coté du photographe, il est donc important de préparer sa prise de vue et son éclairage d’appoint (flash, led) afin de retranscrire au mieux l’ambiance de ces moments souvent empreints de spontanéité. Personnellement, j’aime autant travailler le noir & blanc que la couleur, le choix de l’un ou l’autre dépendant essentiellement de mon ressenti pour chaque image lors de mon post traitement mais aussi à ma prise de vue (on dit toujours qu’un cliché N&B se pense en N&B et c’est vrai…). Le Noir & Blanc est choisi quand je veux faire ressortir le coté intimiste du moment capturé, la couleur, quand à elle, amène une grosse dose de « peps » dans le cliché et met en avant le coté festif du moment. Bien sûr, rien n’est cloisonné et selon le ressenti, les choix peuvent être inversés… » Guillaume

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *