Regard sur

Le prix d’un reportage

Depuis ces dernières années, le marché de la photographie de mariage est en pleine mutation. Force est de constater qu’elle connaît un nivellement vers le haut avec des images qui font appel à un savoir-faire et un regard. Les images de qualité foisonnent sur la toile, notamment au travers des réseaux sociaux et les photographes semblent vouloir viser toujours plus haut… Les professionnels s’inscrivant dans cette démarche sont porteurs d’une valeur.

Il ne s’agit pas ici de définir le juste prix d’un reportage de mariage, ni de parler de la valeur intrinsèque d’une photo, tributaire du sens du beau propre à chacun et à chacune…. Et puis, un prix peut sembler juste pour certaines personnes et non pour d’autres selon les intérêts et les impératifs de chacun.

Essayons d’être pragmatiques pour aborder la délicate question du prix : un prix élevé n’est pas forcément gage de qualité mais un prix trop bas, au-delà du risque de dévaloriser un savoir-faire, s’explique toujours… Le modèle économique des produits ou services commercialisés à bas prix fonctionne sur les volumes, ce qui ne peut pas être transposé dans le domaine de la photographie de mariage, puisqu’ il est impossible pour un photographe indépendant de couvrir plusieurs mariages le même jour. Un prix est justifié, et il faut se méfier de tarifications « discount »… Dans le cas des prix d’appel, on peut finir par payer plus cher que ce que l’on a voulu économiser (vente des droits, du DVD…).

Même si il existe autant de prestations que de photographes et qu’il est donc impossible d’uniformiser les prix, un prix garantit une prestation. Il n’y a aucun intérêt pour un photographe professionnel de travailler à perte pour satisfaire une demande. Le prix n’est pas fixé en fonction du lieu de votre mariage, de votre propension à payer ou tous autres éléments subjectifs, le prix de vos photos de mariage est la résultante de plusieurs facteurs, notamment les coûts. Gardez en tête que la discrimination par les prix ainsi que l’ostentation sont des pratiques marginales en photographie de mariage, le prix qui vous est proposé correspond à un service, un savoir-faire et assure la pérennité d’une activité.

L’unique facteur commun entre les prestations, c’est le temps de prise de vue et celle-ci ne représente que 12% du temps de travail d’un photographe (données UPP). Des prestations qui peuvent être perçues comme similaires ne peuvent pas l’être si il y a une grande différence de prix. Tout comme le vin, votre caviste ne peut pas vendre un grand cru au prix d’un vin de table. Les futurs mariés n’ont pas forcément conscience de ce qui fait la valeur d’une prestation et il n’est pas toujours évident d’évaluer et d’appréhender de manière objective la qualité de ce qu’un photographe produit. Et certains professionnels de l’image ne facilitent pas les choses en dévalorisant leur prestation et en faisant de la « sur-qualité ». Ils proposent des prestations qui ne sont ni rentables, ni souhaitables pour la pérennité d’une profession. Certains blogs de mariage ne participent pas à aider à comprendre les prix d’une prestation, notamment en rédigeant des articles concernant le budget alloué à la photographie de mariage avec des prix qui sont inférieurs à ce qu’ils devraient être ou en publiant des photographes dont les écarts de prix font penser à une bévue (de 700€ à 2420€ dans le même article qui présente 5 Mandrake de la photo de mariage). Nous ne parlerons pas des prix proposés par certains photographes qui sont des Monsieur Marcel (le fossoyeur de la chanson de Renan Luce), ou des blogs de mariage partisans d’une consommation à des prix toujours plus bas.

Avec de telles pratiques, comment les futurs mariés peuvent-ils valoriser une prestation et comprendre un tarif…

La photo ne se vend pas au kilo. Proposer un savoir-faire, de l’expérience, de l’écoute, du conseil, un processus de travail, c’est une valeur ajoutée et le prix d’un reportage de mariage en est la contrepartie

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *